Archives expositions personnelles France

Archives expositions personnelles (E-F)

  Emilie Faïf
  Fondation pour l’art contemporain Espace Ecureuil, Toulouse

  03.10 - 27.12.2014

Communiqué de presse

Entre mode, textile et art, les créations d’Emilie Faïf flottent dans l’espace de la Fondation Ecureuil. Scénographe du rêve, souvent sollicitée pour habiller les vitrines des grands créateurs, Emilie Faïf sculpte, coud, gonfle et transforme le tissu, sa matière de prédilection, en arc-en-ciel, prairies, skyline urbains, nuages ou dentelles.







































.
















 







Exposition du 3 octobre au 27 décembre 2014. Fondation pour l’art contemporain espace Ecureuil, 3 place du Capitole - 31000 Toulouse. Tél.: +33 (0)5 62 30 23 30. Entrée libre du mardi au samedi de 11h à 19h30.

Les installations oniriques, gracieuses et aériennes d’Emilie Faïf, peuvent devenir farfelues comme ces excroissances qui surgissent de robes suspendues. Ainsi se mêlent intimement corps et paysage, deux grands genres de l’histoire de l’art dans lesquels Emilie Faïf se glisse avec élégance.

Mais le rêve colle vraiment à la réalité quand Emilie Faïf donne vie et matière à des parties du corps qu’on ne s’attend pas à  voir si détaillées : un cœur en molleton qui bat avec ses ventricules, des centaines de spermatozoïdes déchaînés en résine.
Entre les deux, le moelleux de l’installation des coussins de mamelles côtoie la rivière de lait: : l’enfance et ses doudous sont tout près.

Emilie Faïf livre aussi des paysages secrets : elle les « sculpte » de l’autre côté du tissu et c’est alors l’intérieur qui nous parle. Après Aïcha Hamu et l’exposition Innsmouth, qui a incité tout l’été les visiteurs à regarder derrière les apparences, la Fondation n’en finit pas d’explorer l’envers du décor.

Emilie Faïf a réalisé une création à la chapelle des Carmélites, sur l’invitation du festival « Les jardins synthétiques ». Cette œuvre est visible du 2 au 19 octobre. La Fondation et Les jardins synthétiques sont partenaires pour cette exposition, qui impulse le projet pédagogique de l’année 2014-2015.

Emilie Faïf

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2014. Tous droits réservés