Communiqué de presse

L'Institut d'art contemporain de Villeurbanne présente Plans d'évasion, la première grande exposition monographique de l'artiste belge Michel François réalisée en coproduction avec le S.M.A.K. (Stedelijk Museum voor Actuele Kunst) de Gand. Cette exposition permet également la parution du premier catalogue rétrospectif sur l'oeuvre de l'artiste, l'occasion de prendre toute la mesure de son travail depuis les années 1980.

La symétrie est une donnée fondamentale dans le rapport de Michel François à ces deux espaces d'exposition. A l'Institut, il exploite cette caractéristique tout en réadaptant la présentation des oeuvres et en en réalisant de nouvelles.

Comme toujours chez Michel François, l'exposition est conçue sur le mode opératoire du recyclage. Pratique fondatrice dans l'oeuvre de l'artiste, la sculpture investit aussi bien la photographie, la vidéo, l'installation que la performance, pour aborder des enjeux d'espace, de volume et d'équilibre qui déterminent la représentation, quel que soit le médium utilisé.



 




© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Michel François, Plan d'évasion à l'I.A.C. de Villeurbanne

Exposition du 12 mars au 9 mai 2010. Institut d'art contemporain, 11 rue Docteur Dolard - 69100 Villeurbanne. Tél.: +33 (0)4 78 03 47 00. Ouverture du mercredi au dimanche de 13h à 19h.

Extrait du texte de Guillaume Désanges et Philippe Van Cauteren, organisateurs de l'exposition Plans d'évasion au S.M.A.K.

"Le travail de Michel François concerne essentiellement la représentation du vivant sous toutes ses formes (avec une prédilection pour le végétal, le minéral, l'organique et le geste humain) ; une vivacité qu'il expérimente par ailleurs plastiquement et concrètement en réalisant des oeuvres mouvantes, instables et proliférantes.

A l'instar des déictiques, ces particules linguistiques qui changent de signification selon  le contexte dans lequel elles apparaissent, les objets et images de Michel François ne cessent de se transformer, de s'associer, se rejouer, pour s'actualiser en des formes transitoires, comme par cristallisation. Un modèle artistique de type physiologique, basé sur la croissance, le déploiement ou la désagrégation, et toujours donné à voir comme figé dans une expansion de formes et de significations.

Travaillant directement avec ce qui lui est matériellement et affectivement proche, la pratique de Michel François associe avec curiosité et jubilation des matériaux hétérogènes issus du quotidien ou prélevés lors de ses voyages et rencontres. Cette économie particulière suscite une oeuvre hybride, fluide et insaisissable, échappant à toute détermination de style et de genre. Affirmant une position critique face à l'ordre hiérarchique du monde, le travail met particulièrement en tension le caractère aérien, fragile et évanescent des formes avec une certaine réalité physique de la matière, soumise à le pesanteur, à l'attraction et au danger.

Mais l'art de Michel François a beau être très physique et visuel, il reste stimulé par un réseau souterrain de références culturelles, d'amorces de narrations et de principes idéologiques, inscrits et expérimentés au coeur de la matière. Plus sensuelle que discursive, la sculpture réconcilie donc néanmoins discrètement l'esthétique et le concept, la forme et le fond, le geste et la pensée. Par ce biais, elle explore en actes des dualités fondamentales comme la langueur et l'action, l'accumulation et le vide, la grâce et la corruption, et plus profondément encore, aborde des notions essentielles comme l'espace et le temps, le réel et l'illusion, le don et la perte, la mémoire et l'oubli. [...]

Dans une logique fractale, en écho aux enjeux fondamentaux de l'oeuvre, l'exposition Plans d'évasion se déplie à l'échelle du musée selon un principe sculptural, basé sur un jeu de symétrie et dissymétrie, densité et relâchement, ordre et chaos, fonctionnalisme et ornementation. Elle est une occasion de présenter de manière vaste et généreuse une oeuvre processuelle, dynamique et abondante, surprenante par sa capacité inégalée à se renouveler de l'intérieur, de manière à la fois cohérente et irréconciliée avec le monde."


Archives expositions personnelles France

  Michel François, Plan d'évasion
  I.A.C., Villeurbanne
  12.03 - 09.05.2010

Archives expositions personnelles (E-F)